Découverte de la Maison éphémère Ruinart à Paris , 4 jours suspendus à des bulles

Publié le - Aurélie Kalt
IMG_7205

 

7ème arrondissement de Paris, rue de Varenne, se trouve au fond d’une cour, la maison éphémère Ruinart. Un pas franchi et je me retrouve dans un véritable havre de paix, comme coupé du monde, l’esprit attiré par du beau, des bulles, des œuvres d’arts plus originales les unes que les autres. Une coupe de blanc de blancs à l’arrivée, j’ai le plaisir de retrouver Marie-Charlotte Wambergue que j’avais rencontré au Grand Testing il y a un an au carrousel du Louvre. Au programme, un petit testing amusant, une visite des quelques œuvres d’art de la maison Ruinart, une dégustation à l’aveugle de plus de 9 champagnes dont 3 de la Maison Ruinart et un déjeuner d’exception merveilleusement orchestré par le chef étoilé Mathieu Pacaud.

IMG_7154IMG_7153

Erwin Olaf, l’artiste de l’année de la Maison Ruinart

 

Vous avez dit Olaf ? Olaf ? Non, il ne s’agit pas du personnage de Disney célèbre dans « La reine des neiges »! Enfin, sortez mes amis ! Nous parlons ici d’Erwin Olaf. Le photographe est reconnu internationalement. Quoi qu’il y aurait quand même un point commun entre ces deux « personnages » : La magie les réunis. L’un est un petit bonhomme des neiges fantastique et hilarant, l’autre un homme de 57 ans, hollandais, doté d’un œil « objectif ».

Chaque année, la Maison Ruinart fait appel à un artiste, Hubert Le Gall l’année dernière nous avait émerveillé avec ses sculptures en verres, représentant la vigne, chaque mois de l’année. (Voir article Hubert Le Gall). Cette année, c’est donc Erwin Olaf qui réinterprète les valeurs de la Maison Ruinart. Au départ il n’était pas du question de travailler sur les crayères. L’artiste s’est senti attiré par la profondeur et l’immensité de celles-ci. Il nous offre donc aujourd’hui de sublime photos « mettant en avant les traces laissés par l’homme et avant lui, la nature depuis la préhistoire ».

 

IMG_7140IMG_7142

Oeuvres d’Erwin Olaf, représentation des crayères de Ruinart

 

IMG_7132IMG_7133

Le Grand Livre de compte de la Maison Ruinart  / Le Grand Livre par Georgia Russel 2014

 

« Le Grand Livre consigne les actes fondateurs de la Maison sous la plume de Nicolas Ruinart à partir de septembre 1729. On y découvre que dès avril 1739 il y a eu les premières exportations vers la Belgique voisine. On découvre aussi au fil des pages la date de la première expédition de vin en bouteilles, les détails d’acquisitions de parcelles de vignes et l’on quantifie les approvisionnements en raison ».

Le Grand Livre par Georgia Russel. « Le 1er septembre 1729, Nicolas Ruinart ouvre le 1er livre de compte de la Maison Ruinart. En hommage à cet acte fondateur, Georgia Russel a réalisé cette oeuvre à l’aide d’un scalpel. La multitude d’ouvertures laisse jouer la lumière comme les reflets du chardonnay dans un flacon de Blanc de Blancs.

 

IMG_7157IMG_7158

2011, Dom Ruinart, par Gideon Rubin. « Les portraits sans visage de l’artiste israélien Gidéon Rubin posent la question de la représentation de l’individu. En hommage à l’histoire de Ruinart, Gideon a exploré les 19 figures les plus emblématiques de la Maison dont Nicolas Ruinart, Louis XV, Alphonse Mucha et Frédéric Panaïotis. Ils sont réalisés avec de larges touches de pinceau, en gouache, sur d’anciens coffrets ou carton de champagne.

Testing à l’aveugle

 

Ruinart Rosé : Cerise, Grenade, Framboise, Géranium, Pamplemousse rose, Goyave, Fraise, Menthe du jardin, Rose Damascena, Litchi. J’en ai trouvé 8 sur 11 !

Ruinart Blanc de Blancs : Les arômes : Gingembre, Ananas, Baies roses, Cédrat, Pêche Blanche, Cardamome, Jasmin, Citron.

 

IMG_7121IMG_7125

Que la dégustation commence !

 

Le déjeuner commence. Oreilles grandes ouvertes et yeux écarquillés. Pas moins de 9 verres de champagne devant mon assiette. Le chef des caves Frédéric Panaïotis anime la dégustation. Le président de la maison Ruinart, Frédéric Dufour est présent, ainsi qu’une jolie poignée de journalistes et blogueurs. Le déjeuner a été élaboré par le chef étoilé Mathieu Pacaud.

 

IMG_7186

 

Pour l’entrée : 

  • Ruinart Blanc de Blancs
  • Pouilly-Vinzelles « Les Quarts » 2014, Bret Brothers
  • Felton Road, Bannockburn Chardonnay 2014, Central Otago, Nouvelle Zélande

Pour le plat :

  • Dom Ruinart Blancs de Blancs 2004
  • Giaconda, Estate Vineyard Chardonnay 2008, Beechworth, Australie
  • Chablis Grand Cru « Valmur » 2007, Frédérc Magnien

Pour le dessert :

  • Dom Ruinart Blanc de Blancs 1993 en magnum
  • Chassagne-Montrachet 1er cru « Morgeot’ 2006, Vincent Girardin
  • Cantina Terlan, Charodnnay 2003, Alto Adige, Italie

 

IMG_7209IMG_7193

Quelques photos valent mieux que des mots…

 

IMG_7179IMG_7191

Oeuf mollet au sabayon de cresson, asperges vertes et caviar golden / Suprême de volaille de Bresse aux girolles, jus à la sarriette.

IMG_7188IMG_7199

Navarin de homard aux pommes de terre nouvelles et romarin / Fraises de bois, émulsion vanille, jus de fraise.

Merci à Marie-Charlotte, Diane Marlin, Amélie Chatin…

Catégorie : Champagnes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimerez peut-être...

Champagnes

IMG_7205
Découverte de la Maison éphémère Ruinart à Paris , 4 jours suspendus à des bulles
IMG_7205
Découverte de la Maison éphémère Ruinart à Paris , 4 jours suspendus à des bulles
photo 3
Soirée Ruinart : A la découverte du Grand Art, grâce à Hubert Le Gall

Voir tous les articles

Vins

LOGO
Zoom sur « Vin de Mariage »
LOGO
Zoom sur « Vin de Mariage »
LOGO
Zoom sur « Vin de Mariage »

Voir tous les articles

Spiriteux

lotte-roti-porto-ak01
Rôtie de lotte au lard fumé, purée de butternut – Accord mets&vins avec un Porto Ruby ! #PortoChallenge
lotte-roti-porto-ak01
Rôtie de lotte au lard fumé, purée de butternut – Accord mets&vins avec un Porto Ruby ! #PortoChallenge
lotte-roti-porto-ak01
Rôtie de lotte au lard fumé, purée de butternut – Accord mets&vins avec un Porto Ruby ! #PortoChallenge

Voir tous les articles